Films récents

Insyriated
Insyriated
No home movie
No home movie
Les héritiers
Les héritiers
Melody
Melody

Actualités

2 PRIX À BERLIN POUR INSYRIATED

2 PRIX À BERLIN POUR INSYRIATED

Présenté dans la section Panorama à Berlin, INSYRIATED, deuxième film de Philippe Van Leeuw, se voit décerner deux prix : le Label Europa Cinemas et le Prix du Public !
Le jury de Europa Cinemas a déclaré : INSYRIATED ne pourrait être plus vital et au cœur même de l'actualité, en faisant un Label Europa Cinemas tout à fait justifié. Le film se déroule dans un appartement de Damas et nous y voyons une micro-société tentant de surmonter les horreurs de la guerre en s'accrochant à une routine quotidienne rassurante alors qu'au dehors le conflit syrien fait rage. Malgré un contexte géopolitique très spécifique, le film permet au public européen de ressentir les désastres et dilemmes moraux auxquels doivent faire face des gens ordinaires en temps de guerre. Le jeu des acteurs, la mise en scène ainsi que le montage sont particulièrement impressionnants et contribuent grandement au caractère immersif et viscéral du film.

INSYRIATED À BERLIN

INSYRIATED À BERLIN

INSYRIATED, deuxième film de Philippe Van Leeuw, vient d'être sélectionné au 67ème Festival International du Film de Berlin, section Panorama. Il sera présenté en avant-première mondiale le 11 février en présence des comédiennes principales : Hiam Abbass, Diamand Abou Abboud et Juliette Navis, du réalisateur et d'une partie de l'équipe du film.
INSYRIATED se situe à Damas, pendant la guerre. Réfugiée dans son appartement, une famille doit-elle sacrifier l'un des siens pour protéger les autres ?

NO HOME MOVIE PRIMÉ AU FESTIVAL DU FILM DE JERUSALEM

NO HOME MOVIE PRIMÉ AU FESTIVAL DU FILM DE JERUSALEM

The Avner Shalev-Yad Vashem Chairman's Award for Artistic Achievement in Holocaust-Related Film a été décerné à NO HOME MOVIE au Festival du Film de Jerusalem.
"The mother and her apartment in Brussels are poignantly portrayed within a lonely space, where Jewish life no longer exists, except in the dialogue between mother and daughter. Chantal Akerman's final cinematic work offers a glimpse into the presence-absence of the Holocaust."

Toutes les actualités